forum de rencontre sur Aix
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Elric de Moorcock

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
sf.marseille
Revenant
Revenant
avatar

Nombre de messages : 283
Age : 51
Localisation : Vitrolles
Date d'inscription : 04/04/2006

MessageSujet: Elric de Moorcock   19/6/2006, 15:31

Salut,

Mureliane a écrit:
Pour Elric, pas taper, svp, mais Sleep ... Je suis péniblement arrivée au bout du 1er tome, mais les suivants Evil or Very Mad ...

Il faut dire qu'Elric n'est en général pas de la grande littérature, dans le sens où il n'y a pas matière à réflexion et qu'il n'y a pas de grand discourt derrière les cheveux blanc de cet albinos. En ce qui me concerne c'est un divertissement très agréable et contrairement aux autres bouquins du genre j'aime bien en lire les suites... La publication du cycle chez Omnibus est un véritable bonheur que je garge sous le coude car, je devrai enfin lire l'intégralité des textes de façon plus rigoureuse.

AB+ Laurent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sf.marseille.mecreant.org
cruisader



Nombre de messages : 12
Date d'inscription : 14/06/2006

MessageSujet: Re: Elric de Moorcock   19/6/2006, 15:51

Je crois qu'en même qu'il y a une profonde reflexion dans Elric, sur la politique, l'Homme en general et même les drogues...Non? Peut être que je me trompe...

Pour débuter Elric, j'aurais tendance à dire qu'il ne vaut mieux pas commencer par le début mais plutôt par Elric le nécromancien. Les ouvrages avant celui ci sont plus, on va dire, la jeunesse d'Elric de Menilboné...

Pour ma part je lis le Sang d'Irha, de Claire Panier-Alix...C'est complexe mais trés interressant, de la pure fantasy, avec de la fausse magie et de vrais complots...Et puis des Trolls, beaucoup de troll!!! Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sf.marseille
Revenant
Revenant
avatar

Nombre de messages : 283
Age : 51
Localisation : Vitrolles
Date d'inscription : 04/04/2006

MessageSujet: Re: Elric de Moorcock   19/6/2006, 16:20

Salut,

cruisader a écrit:
Je crois qu'en même qu'il y a une profonde reflexion dans Elric, sur la politique, l'Homme en general et même les drogues...Non? Peut être que je me trompe...:

J'ai tendance à croire que même pour Moorcock Elric reste un grand divertissement, même si par la suite il a essayé autre chose...

Heu !!! moi j'ai dit alimentaire ? non, non j'ai pas dit ça pale

AB+ Laurent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sf.marseille.mecreant.org
Almuric
Connaisseur
Connaisseur
avatar

Nombre de messages : 664
Age : 117
Localisation : Ninive
Date d'inscription : 04/04/2006

MessageSujet: Re: Elric de Moorcock   26/6/2006, 22:34

Comme disait un philosophe que je ne citerai pas, " nous retrouvons dans les choses ce que nous y apportons nous même " Laughing Laughing Laughing

Moorcock : réflexion politique, métaphysique, sur le devoir, la faute, la mort, etc....
Je connais même plusieurs personnes qui ont fait des mémoires très pertinents sur l'auteur, ainsi qu'une thèse si je me souviens bien.... pirat


Donc, Elric alimentaire, cela regarde chaque lecteur.....

Quand on voit ce qu'on a déversé sur Howard en âneries, alors que son oeuvre est un continent littéraire, ethnologique et mythologique à elle seule...... Cool

Ce que j'aurais aimé que les éditeurs fassent en France c'est une belle édition du cycle de Elric, avec les couvertures de Michael Whelan et Brom, comme c'est dommage quand même.......

C'est du grand format qu'il faudrait pour Moorcock, comme Bragelonne l'a compris pour Leiber..... Wink

C'est trop triste, moi j'en reste à la première édition pocket avec les couv de Siudmak pleines pages, et les Titres SF pour Hawkmoon, sans parler des somptueuses éditions OPTA ainsi que Temps Futurs (Michael Whelan avait tout compris d'Elric....) . cherry
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shinzawai
Chouchou
Chouchou
avatar

Nombre de messages : 203
Localisation : DTC
Date d'inscription : 08/05/2006

MessageSujet: Re: Elric de Moorcock   26/6/2006, 22:38

Je pense que j'étais trop jeune quand je l'ai lu et je pense l'être encore.

Je réessaierai quand je serai comme Cian !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shinzawai.skyblog.com
Cian
Dessinateur officiel d'Imagin'Aix de talent
Dessinateur officiel d'Imagin'Aix de talent
avatar

Nombre de messages : 697
Age : 55
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 07/04/2006

MessageSujet: Re: Elric de Moorcock   27/6/2006, 00:24

Apprends déjà à lire, jeunot.
Demande à Hélie de te prêter ses "Martine".

Je n'ai jamais relu Elric depuis que je l'ai découvert en 1983 (éh oui Shinz, tu étais un spermo) chez Temps Futurs. Mais cet été je m'y remets.
Après tout, Howard, même vingt ans après la première lecture est toujours aussi puissant, alors pourquoi pas Moorcock?

Cela dit, je n'ai pas aimé les textes les plus récents du monsieur, trop abscons à mon goût.

Cian, qui a aimé tout le reste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hélie
Peste
Peste
avatar

Nombre de messages : 565
Age : 32
Localisation : Montreal
Date d'inscription : 15/04/2006

MessageSujet: Re: Elric de Moorcock   27/6/2006, 00:34

Cian a écrit:
Apprends déjà à lire, jeunot.
Demande à Hélie de te prêter ses "Martine".
[/i]

J ai jamais lu martine... Suspect
j ai appris à lire avec le pilote et le journal de tintin de mon papa à moi:P


Dernière édition par le 27/6/2006, 00:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Almuric
Connaisseur
Connaisseur
avatar

Nombre de messages : 664
Age : 117
Localisation : Ninive
Date d'inscription : 04/04/2006

MessageSujet: Re: Elric de Moorcock   27/6/2006, 00:36

Howard, Moorcock, Leiber, Le Guin, Tolkien, Farmer, Gene Wolfe, Clarck Ashton Smith (dont l'impact sur la fantasy est comparable à celui d'un Ballard en SF, même si les effets réels furent malheureusement bien moindre, au regard de la fantasy actuelle très sirupeuse et familiale au possible) devraient être les lectures de base de tout lecteur de fantasy, si on peut m'excuser ce dogmatisme qui n'en est pas vraiment un..... pirat

Mais je trouve que Moorcock et Howard restent très mal traités par les éditeurs en France. Howard va peut-être bientôt revenir en France et je trouve que Moorcock mériterait, comme Leiber, une nouvelle traduction, en grand format, avec les couvertures de Whelan et Brom... Rolling Eyes


Almuric qui rêve..... santa


Dernière édition par le 27/6/2006, 09:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sf.marseille
Revenant
Revenant
avatar

Nombre de messages : 283
Age : 51
Localisation : Vitrolles
Date d'inscription : 04/04/2006

MessageSujet: Re: Elric de Moorcock   27/6/2006, 08:58

Salut,

Almuric a écrit:
Donc, Elric alimentaire, cela regarde chaque lecteur.....

Une relecture de mon message s'impose... Shocked . J'ai pas l'impression d'avoir associer Elric et alimentaire... mais juste Moorcock et quelques textes...

Citation :
Moorcock : réflexion politique, métaphysique, sur le devoir, la faute, la mort, etc....
Je connais même plusieurs personnes qui ont fait des mémoires très pertinents sur l'auteur, ainsi qu'une thèse si je me souviens bien....

Mouais... comme dit précedement Elric reste un grand divertissement pour moi et je n'y prend aucune once de réflexion sur tous ces sujets. A par ça je connais des gens qui ont fait des mémoires sur Tintin ou Astérix, et il en existe peut être sur Martine à la plage (cité plus loin). Bon ça ne contribue pas à la qualité d'une d'oeuvre... mais je suis bien ok avec toi, tout ça est l'affaire du lecteur.

Citation :
C'est du grand format qu'il faudrait pour Moorcock, comme Bragelonne l'a compris pour Leiber.....

Je ne suis pas un inconditionnel du grand format. Pour moi ça change pas grand chose. Ce que j'attend en lieu et place d'un grand format c'est plus de la qualité... comme l'ont été les CLA. Pour moi Bragelonne c'est pas du super... mais nous verrons bien dans 20 ou 30 ans (j'espère What a Face ) comme vont vieillir ces bouquins là.

Bonne journée à tous
AB+ Laurent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sf.marseille.mecreant.org
Almuric
Connaisseur
Connaisseur
avatar

Nombre de messages : 664
Age : 117
Localisation : Ninive
Date d'inscription : 04/04/2006

MessageSujet: Re: Elric de Moorcock   27/6/2006, 09:42

Ben vi, OPTA c'était vraiment la classe. Sont pas près d'en refaire des comme ceux là, à part le très beau " Legend " collector de chez Bragelonne et les belles intégrales de chez Atalante. La bibliophilie se perd un peu de nos jours, je trouve, au profit de la production de masse. D'ailleurs, je suis tellement fou de OPTA que j'ai même la série Gor. Oui, je sais, c'est assez pourri comme écriture, mais Norman a ses lecteurs, il ne faut pas l'oublier... king


Quand je pense qu'ils devaient sortir Conan dans la collection " Aventures Fantastiques ", quelle misère.... No Sad

Je pense qu'ils auraient mieux gagné à publier une oeuvre aussi belle et plaisante à lire que celle de Akers (Scorpio) avec les illustrations sublimes de Chris Achilleos, au lieu de celle de Norman. Mais bon, cela reste la collection culte que tout le monde devrait avoir dans sa bibliothèque... cheers study chat

Par contre, pour en revenir sur les mémoires et thèses, je n'avançais pas ça pour dire de Elric que c'était de la grande littérature, mais simplement éclairer sur le fait que si on réalisait de telles études sur cet auteur, c'est qu'il devait bien dépasser le simple stade du plaisir de lire. Non pas pour s'ériger en " fantasy pour élitistes ", mais tout simplement pour démontrer son intégration dans notre patrimoine littéraire, au même titre que Tolkien, Howard, ect..... Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aphraël
Gentille Chef
Gentille Chef
avatar

Nombre de messages : 2082
Age : 32
Date d'inscription : 03/04/2006

MessageSujet: Re: Elric de Moorcock   27/6/2006, 10:02

Je tiens simplement à dire que même si l'omnibus n'est pas illustré, c'est un très beau travail d'avoir rassemblé tous les Elric chez Omnibus.

A 25€ en bonus ! Very Happy

Je vous laisserai ma critique finale quand elle sera écrite. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.troispetitspoints.net/
Almuric
Connaisseur
Connaisseur
avatar

Nombre de messages : 664
Age : 117
Localisation : Ninive
Date d'inscription : 04/04/2006

MessageSujet: Re: Elric de Moorcock   27/6/2006, 11:38

Ouep, je sais, tite Aphra, l'entreprise des Presses de la cité est fort louable, mais franchement, j'estime que tonton Moorcock mériterait mieux que ça....
Rolling Eyes

C'est en grand format et sous des belles couvertures que j'aimerais redécouvrir Elric et les autres cycles, sans parler de son roman " Le chien de guerre " que je tiens pour son chef d'oeuvre.... queen chevalier affamé


Almuric, qui s'en fout, il a " Le chien de guerre " avec la couv magnifique de Boris Vallejo, dédicacé en plus... lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aphraël
Gentille Chef
Gentille Chef
avatar

Nombre de messages : 2082
Age : 32
Date d'inscription : 03/04/2006

MessageSujet: Re: Elric de Moorcock   26/7/2006, 17:43


Le cycle d'Elric
Moorcock, Michael
Edition : Omnibus, Collection : SF
2006, 1248 pages
ISBN : 2-258-06682-4
25 €


Le cycle d'Elric rassemble l'ensemble des romans d'Elric, nous contant l'histoire de ce guerrier albinos, dernier Empereur de Melnibonée, hanté sa vie durant par son destin funeste, et tiraillé par son besoin profond et sa haine véritable pour Stormbringer, l'épée voleuse d'âmes et de vitalité qui devait tuer autant les amis que les ennemis de l'albinos.

Le héros mélancolique a marqué un pan majeur de la fantasy. Les nouvelles de Moorcock, rassemblées petit à petit en romans puis aujourd'hui en omnibus offre des histoires travaillées, au style ampoulé, le tout agrémenté de la mélancolie du héros et de notre fardeau partagé du destin, forgées selon une histoire précise jusqu'à en découvrir toute l'apothéose.
L'auteur a vraiment su inventer des monstres créatifs, des situations alambiquées très divertissantes et de véritables aventures marquantes, mais ce personnages atypique reste à part, sort du lot, et suit progressivement toutes ces évolutions de son monde. Héros de son temps, nous lui devons tellement, finalement, comme nous le prouve l'auteur.

N'hésitez pas à profiter de l'omnibus pour découvrir ce cycle, mais je vous conseille de le lire progressivement, entrecoupé d'autres lectures, sauf bien sûr si vous êtes un fan inconditionnel. Elric deviendra ainsi une connaissance, voire un ami qu'on retrouve avec curiosité et dont on suit le destin étape par étape. Il vous fera peut être penser à Fritz Leiber et son Cycle des Epées, ensemble de nouvelles partageant cette époque où la fantasy débutait doucement, et où les nouvelles étaient beaucoup plus recherchées. Personnellement, j'ai lu l'oeuvre de bout en bout, et le résultat fut long et laborieux, mais je pense à l'occasion revenir sur une petite histoire, pour retrouver cette atmosphère, feuilletant par-ci par-là une aventure.

Finalement, je ne peux que vous inciter à découvrir ce grand classique de la littérature fantasy en profitant de ce receuil.

Arrow http://climaginaire.joueb.com/news/3028.shtml
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.troispetitspoints.net/
shinzawai
Chouchou
Chouchou
avatar

Nombre de messages : 203
Localisation : DTC
Date d'inscription : 08/05/2006

MessageSujet: Re: Elric de Moorcock   27/7/2006, 15:47

Quelqu'un l'a lu en anglais ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shinzawai.skyblog.com
Arsenie
La Mamie
La Mamie
avatar

Nombre de messages : 61
Date d'inscription : 16/07/2006

MessageSujet: Re: Elric de Moorcock   27/7/2006, 17:39

No pas en anglais! mais cela m'intéresserait bien d'avoir un avis sur la traduction Question
Citation :
N'hésitez pas à profiter de l'omnibus pour découvrir ce cycle, mais je vous conseille de le lire progressivement, entrecoupé d'autres lectures. Elric deviendra ainsi une connaissance, voire un ami qu'on retrouve avec curiosité et dont on suit le destin étape par étape
sunny quel plaisir de lire une critique en se disant "oui! c'est tout à fait ça!" .... juste ce que j'aimerais dire! alors... +1 king
J'ai plein de sentiments particuliers pour Moorcock : admiration, sympathie, fascination ... mais je suis trop paresseuse pour faire "groupie" bounce
Je trouve que c'est un grand conteur :
on s'imagine, en d'autres lieux, en d'autres temps, variables et multiples,
groupés en "meute obscure" autour de lui,
l'écoutant dire son épopée de l'éternel compagnon
- avec force "boissons" circulantes ... chevalier
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Almuric
Connaisseur
Connaisseur
avatar

Nombre de messages : 664
Age : 117
Localisation : Ninive
Date d'inscription : 04/04/2006

MessageSujet: Re: Elric de Moorcock   27/7/2006, 18:10

Moorcock est avec Leiber et Howard l'un des derniers à pratiquer le conte de fantasy, à savoir une manière si particulière de raconter une histoire de fantasy qu'elle adopte les formes et effets d'un conte tout en ne s'en revendiquant pas comme tel. Lorsque Moorcock fermera les yeux, ce sera la fin des conteurs véritables pour ne laisser que des raconteurs d'histoires souvent très commerciales et dénuées de cette force narrative si typique au conte, mais un conte pour adulte......

Ce qui ne veut pas dire que la Fantasy actuelle soit mauvaise, mais disons qu'elle s'est annexée de la parole légendaire, le parlé, l'oral pur, pour se préoccuper de constructions romanesques plus rationnelles, moins fantasques que Moorcock, plus consensuelles et moins littéraires que Tolkien, moins sauvages que celles Howard, moins osées au niveau des moeurs que Leiber...

Moorcock, Leiber et Howard sont à rattacher à une certaine tradition orale, c'est unique dans la littérature de Fantasy dite moderne...

Ensuite, il reste encore Gene Wolfe, mais il appartient à un autre registre, du moins en ce qui concerne la fome..... Wink

Moorcock reste et demeure pour moi, mais également pour tous les spécialistes, même ceux qui ne l'aiment pas, le dernier des géants.... study

Savoir écrire n'est pas tout, raconter, susciter des émotions et des images puissantes, est le gage du génie, et Moorcock a du génie selon moi et selon beaucoup de lecteurs.

Jamais je n'ai retrouvé ailleurs une écriture qui vaille celle de Tolkien, Howard, Moorcock, Leiber, Gene Wolfe, Lovecraft ou encore Clarck Ashton Smith, pour le Fantastique, ils sont uniques dans leur genre...... Rolling Eyes

Je serais même tenté de rattacher King et Lumley (avis aux bilingues, Lumley est la grande impasse française, une honte !) pour les mêmes raisons, savoir raconter une histoire et nous la faire ressentir intimement...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arsenie
La Mamie
La Mamie
avatar

Nombre de messages : 61
Date d'inscription : 16/07/2006

MessageSujet: Re: Elric de Moorcock   27/7/2006, 19:45

Embarassed je vais partir en HS.... (je promets de faire le ménage, si on m'indique (déplacer?- supprimer?) sorcière
Almuric a écrit :
1)
Citation :
Ce qui ne veut pas dire que la Fantasy actuelle soit mauvaise, mais disons qu'elle s'est annexée de la parole légendaire, le parlé, l'oral pur, pour se préoccuper de constructions romanesques plus rationnelles, moins fantasques que Moorcock, plus consensuelles et moins littéraires que Tolkien, moins sauvages que celles Howard, moins osées au niveau des moeurs que Leiber...
Vi - j'aime bien "annexée" Cool
( heu, je n'ai pas lu Leiber... savais pas que c'était "olé-olé!" je croyais même que c'était "pour gosse"! Razz )
Citation :
Lorsque Moorcock fermera les yeux, ce sera la fin des conteurs véritables pour ne laisser que des raconteurs d'histoires souvent très commerciales et dénuées de cette force narrative si typique au conte, mais un conte pour adulte......
2 : je suis très optimiste, moi! (même si ya peu de chance que je voie la fin What a Face )
Damasio promet sacrément plus que le "brillantissime" de construction intellectuelle de la horde du contrevent
je l'ai terminé en larmes tellement je m'identifiais, à 4h du mat, avant de partir en voyage (la fatigue et le stress de la journée ont fait tomber des barrières mentales)
Je lis aussi le royaume blessé de Kloetzer : il utilise le récit dans le récit, ptêt un peu comme s'il n'osait pas encore "l'épique" au 1er degré..
mais il y a une excellente "ambiance": ça promet aussi, j'apprécie bien!
et Gaborit ! il n'est pas juste de lui reprocher ce qui est sans doute "la" caractéristique française : trop "cartésien"!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Almuric
Connaisseur
Connaisseur
avatar

Nombre de messages : 664
Age : 117
Localisation : Ninive
Date d'inscription : 04/04/2006

MessageSujet: Re: Elric de Moorcock   27/7/2006, 21:44

Arsenie a écrit:
Embarassed je vais partir en HS.... (je promets de faire le ménage, si on m'indique (déplacer?- supprimer?) sorcière
Almuric a écrit :
1)
Citation :
Ce qui ne veut pas dire que la Fantasy actuelle soit mauvaise, mais disons qu'elle s'est annexée de la parole légendaire, le parlé, l'oral pur, pour se préoccuper de constructions romanesques plus rationnelles, moins fantasques que Moorcock, plus consensuelles et moins littéraires que Tolkien, moins sauvages que celles Howard, moins osées au niveau des moeurs que Leiber...
Vi - j'aime bien "annexée" Cool
( heu, je n'ai pas lu Leiber... savais pas que c'était "olé-olé!" je croyais même que c'était "pour gosse"! Razz )
Citation :
Lorsque Moorcock fermera les yeux, ce sera la fin des conteurs véritables pour ne laisser que des raconteurs d'histoires souvent très commerciales et dénuées de cette force narrative si typique au conte, mais un conte pour adulte......
2 : je suis très optimiste, moi! (même si ya peu de chance que je voie la fin What a Face )
Damasio promet sacrément plus que le "brillantissime" de construction intellectuelle de la horde du contrevent
je l'ai terminé en larmes tellement je m'identifiais, à 4h du mat, avant de partir en voyage (la fatigue et le stress de la journée ont fait tomber des barrières mentales)
Je lis aussi le royaume blessé de Kloetzer : il utilise le récit dans le récit, ptêt un peu comme s'il n'osait pas encore "l'épique" au 1er degré..
mais il y a une excellente "ambiance": ça promet aussi, j'apprécie bien!
et Gaborit ! il n'est pas juste de lui reprocher ce qui est sans doute "la" caractéristique française : trop "cartésien"!



Oui, et je maintiens, annexée !!! Laughing

Damasio je l'adore, c'est un garçon de grand talent que j'appécie beaucoup pour avoir été l'un des premiers à parler de son livre, Kloetzer pas encore lu.....
clown
Comparé à ce qui se publie, Leiber est un vilain garnement, encore et toujours, malgré le nombre d'années.....
Heu, tu vas épouser Damasio ?
Félicitations, c'est pour quand ??? Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aphraël
Gentille Chef
Gentille Chef
avatar

Nombre de messages : 2082
Age : 32
Date d'inscription : 03/04/2006

MessageSujet: Re: Elric de Moorcock   28/7/2006, 10:48

Arsenie a écrit:
Citation :
N'hésitez pas à profiter de l'omnibus pour découvrir ce cycle, mais je vous conseille de le lire progressivement, entrecoupé d'autres lectures. Elric deviendra ainsi une connaissance, voire un ami qu'on retrouve avec curiosité et dont on suit le destin étape par étape
sunny quel plaisir de lire une critique en se disant "oui! c'est tout à fait ça!" .... juste ce que j'aimerais dire! alors... +1 king
J'en suis ravie Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.troispetitspoints.net/
Arsenie
La Mamie
La Mamie
avatar

Nombre de messages : 61
Date d'inscription : 16/07/2006

MessageSujet: Re: Elric de Moorcock   28/7/2006, 11:28

Citation :
Heu, tu vas épouser Damasio ?
Félicitations, c'est pour quand ???
Laughing c'est un job à risque on dirait! Razz
j'ai lu sa "postface" ... et j'aimerais pas être à la place de la nana ! affraid
Citation :
Le statut de ceux qui nous ont fait souffrir, disons "celle", est presque indécidable dans l'accomplissement d'une oeuvre.
J'ai cru en une fée qui ne m'a été d'aucun littéraire secours et à laquelle je dois si peu de miracles qu'il est délicat pour moi d'oser dire merci.
Il est probable que la Horde eût été un livre plus enlevé et riant sans cette souffrance qui fut son plomb involontaire.
il avait parlé d'écrire une suite à la horde, j'espère de tout coeur qu'il le fera -viiite! I love you I love you I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Umien
Fan de Tolkien
Fan de Tolkien
avatar

Nombre de messages : 202
Age : 34
Localisation : Aix-en-Provence
Date d'inscription : 04/04/2006

MessageSujet: Re: Elric de Moorcock   28/7/2006, 11:28

sf.marseille a écrit:
Salut,

Mureliane a écrit:
Pour Elric, pas taper, svp, mais Sleep ... Je suis péniblement arrivée au bout du 1er tome, mais les suivants Evil or Very Mad ...

Il faut dire qu'Elric n'est en général pas de la grande littérature, dans le sens où il n'y a pas matière à réflexion et qu'il n'y a pas de grand discourt derrière les cheveux blanc de cet albinos. En ce qui me concerne c'est un divertissement très agréable et contrairement aux autres bouquins du genre j'aime bien en lire les suites... La publication du cycle chez Omnibus est un véritable bonheur que je garge sous le coude car, je devrai enfin lire l'intégralité des textes de façon plus rigoureuse.

AB+ Laurent

J'avais oublié qu'il fallait que je réponde, ce qui caractérise Elric et qui en fait une oeuvre majeure de la fantasy, c'est justement l'immense matière à réflexion ( pour le style d'accord, ce n'est pas de la grande littérature).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Almuric
Connaisseur
Connaisseur
avatar

Nombre de messages : 664
Age : 117
Localisation : Ninive
Date d'inscription : 04/04/2006

MessageSujet: Re: Elric de Moorcock   28/7/2006, 15:04

Encore faut-il s'entendre sur ce que c'est de la grande littérature en fantasy.. Laughing

Car à part Gene Wolfe, qui est plutôt littéraire, le reste est tout de même assez soap fantasy....


Le style de Moorcock ? Il a fait rêver des générations et est même encore lu par des universitaires, et savez vous pourquoi ????


Parce que tout comme Howard, Leiber et tolkien, il cultive une certaine idée du climat, un ton unique, un univers homogène, qui nous donne souvent envie de nous y replonger.....

Syle ou problème de traduction ???

Je ne sais pas vraiment, et je dirais même, au risque d'en froisser certains, qu'il est un très bon styliste, mais disons un styliste peu scolaire. C'est peut-être pour ça d'ailleurs qu'on lui cherche souvent des poux...

Le résultat est là, Moorcock est lu par toutes les couches sociales, et c'est très rare, je ne peux que saluer la chose....

Alors vous m'excuserez, mais le coup du styliste on l'a fait aussi pour Howard, et pourtant, personne n'est capable d'écrire de façon aussi vivante que lui. Quand à parler de réalisme, je ne voudrais pas rentrer dans des prolongements philosophiques, mais je pense que Howard a bien mieux compris ce terme que nous ne le comprendrons jamais....

Moorcock est un grand styliste pour beaucoup de personnes, y compris pour des littéraires, allez savoir pourquoi..... Laughing

Ce dont aurait besoin Moorcock ??????

Une nouvelle traduction, probablement, ainsi que d'un grand format et des couvertures de Brom et Michael Whelan et des illustrations intérieures. Mais là je délire complètement, nous ne sommes pas en France, nous ne sommes pas dans la patrie de la bibliophilie, allons....

Aux dernières nouvelles, Alain ne veut pas prolonger la horde du contrevent, comme c'est dommage pour beaucoup de choses..... Sad

Pour la fantasy française, rien n'est perdu, il y en a qui m'étonnent chez Bragelonne et ailleurs.....

Et puis, il paraît qu'il va y avoir une nouvelle chez Brag, une vraie peste ou une misère ????

Je ne sais plus laquelle des deux.... Wink


Dernière édition par le 29/7/2006, 22:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shinzawai
Chouchou
Chouchou
avatar

Nombre de messages : 203
Localisation : DTC
Date d'inscription : 08/05/2006

MessageSujet: Re: Elric de Moorcock   29/7/2006, 22:06

Arsenie a écrit:
Embarassed je vais partir en HS.... (je promets de faire le ménage, si on m'indique (déplacer?- supprimer?) sorcière
Almuric a écrit :
1)
Citation :
Ce qui ne veut pas dire que la Fantasy actuelle soit mauvaise, mais disons qu'elle s'est annexée de la parole légendaire, le parlé, l'oral pur, pour se préoccuper de constructions romanesques plus rationnelles, moins fantasques que Moorcock, plus consensuelles et moins littéraires que Tolkien, moins sauvages que celles Howard, moins osées au niveau des moeurs que Leiber...
Vi - j'aime bien "annexée" Cool
( heu, je n'ai pas lu Leiber... savais pas que c'était "olé-olé!" je croyais même que c'était "pour gosse"! Razz )
Citation :
Lorsque Moorcock fermera les yeux, ce sera la fin des conteurs véritables pour ne laisser que des raconteurs d'histoires souvent très commerciales et dénuées de cette force narrative si typique au conte, mais un conte pour adulte......
2 : je suis très optimiste, moi! (même si ya peu de chance que je voie la fin What a Face )
Damasio promet sacrément plus que le "brillantissime" de construction intellectuelle de la horde du contrevent
je l'ai terminé en larmes tellement je m'identifiais, à 4h du mat, avant de partir en voyage (la fatigue et le stress de la journée ont fait tomber des barrières mentales)
Je lis aussi le royaume blessé de Kloetzer : il utilise le récit dans le récit, ptêt un peu comme s'il n'osait pas encore "l'épique" au 1er degré..
mais il y a une excellente "ambiance": ça promet aussi, j'apprécie bien!
et Gaborit ! il n'est pas juste de lui reprocher ce qui est sans doute "la" caractéristique française : trop "cartésien"!
Tu me fais envie, tu sais... Cool
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shinzawai.skyblog.com
Arsenie
La Mamie
La Mamie
avatar

Nombre de messages : 61
Date d'inscription : 16/07/2006

MessageSujet: Re: Elric de Moorcock   29/7/2006, 23:40

Citation :
Tu me fais envie, tu sais... Cool
Wink pfff! c'est le seul avantage que j'ai trouvé à vieillir : ne plus renier ce que j'aime vraiment ! sunny
arsénie, vieille dame indigne !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mureliane
Emprunteuse de romans
Emprunteuse de romans
avatar

Nombre de messages : 514
Localisation : Nice
Date d'inscription : 02/05/2006

MessageSujet: Re: Elric de Moorcock   31/7/2006, 18:59

Ben moi dans Elric, c'est pas vraiment le style qui m'a gênée : j'ai juste pas accroché du tout à l'histoire, ni aux persos, ni à rien... Tant pis, je pense l'avoir lu trop tard, après trop d'autres choses. Je pourrais d'ailleurs presque dire la même chose pour les princes d'Ambre, de Zelazny, mais c'est hors sujet, et je crains fouet .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Elric de Moorcock   

Revenir en haut Aller en bas
 
Elric de Moorcock
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» anniversaire d'une fan d'Edward Elric
» Elric (el)
» FULL METAL ALCHEMIST - EDWARD ELRIC - (RAH 542)
» Edward Elric

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Imagin'Aix :: L'Imaginaire :: Les livres-
Sauter vers: