forum de rencontre sur Aix
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Commentaires et questions sur A comme Alone de Thomas Geha

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Aphraël
Gentille Chef
Gentille Chef
avatar

Nombre de messages : 2082
Age : 32
Date d'inscription : 03/04/2006

MessageSujet: Commentaires et questions sur A comme Alone de Thomas Geha   8/6/2006, 10:59

Et voici le topic réservé à vos avis et questions autour d'A comme Alone de Thomas Geha.



N'hésitez pas à mettre vos ressentis de lectures. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.troispetitspoints.net/
Kev
Peintre sur didjeridoo
Peintre sur didjeridoo
avatar

Nombre de messages : 352
Age : 38
Localisation : Ici ou là
Date d'inscription : 03/04/2006

MessageSujet: Re: Commentaires et questions sur A comme Alone de Thomas Geha   10/6/2006, 23:03

A comme Alone

Un petit livre (164 pages) bien rempli, tout aussi sympathique de Thomas Geha
Au premier abord le format de caractère n’est pas du plus commun, les pages sont noires d’écriture, de quoi faire peur. Il m’a suffit seulement de quelques pages pour être pris dans l’aventure …

Pépé, héros de ce livre est un Alone ! Alone par choix, c’est un homme épris de liberté. Mais la vie est dur dans ce monde, enfin cette France post-apocalyptique car il n’existe que 2 moyens de vivre alone ou ressemblé et etre embrigadé dans un groupuscule : Fanams (fanatiques militaires), Fanars (fanatiques religieux) tous dirigés et contrôlés par des hommes véreux. Ce ne sont pas les seuls danger pour les Alones la nature elle est aussi traîtresse car des espèces mutantes sont apparues… C’est en parcourant les routes françaises et au fils de ses rencontres que Pépé par en quête…

Livre un peu difficile de part son style mais qui fait mouche au premier coup
Une histoire racontée à la première personne ce qui a tendance a m'immerger très facilement.
Comme vous l’aurez sûrement compris c’est un roman d’anticipation qui a un petit très petit air de Ken le survivant et de Mad Max pour ce qui est du monde en lui-même et waterworld pour l'interaction entre les personnages.
Un personnage principal cynique au grand coeur miam (autant que peut l'être l'auteur de part sa plume)

Un énorme moment de plaisir bien trop court ...
Un monde qui mériterait sa propre saga ...
Au final je l'ai dévoré Cool
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://imagin-aix.frbb.net
Thomas Geha



Nombre de messages : 33
Age : 41
Localisation : Rennes
Date d'inscription : 07/06/2006

MessageSujet: Re: Commentaires et questions sur A comme Alone de Thomas Geha   8/7/2006, 15:37

Merci à toi, Kev, pour ce sympathique commentaire :-)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kanux.canalblog.com
Cian
Dessinateur officiel d'Imagin'Aix de talent
Dessinateur officiel d'Imagin'Aix de talent
avatar

Nombre de messages : 697
Age : 55
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 07/04/2006

MessageSujet: Re: Commentaires et questions sur A comme Alone de Thomas Geha   8/7/2006, 23:11

Je commence à le lire demain ! affamé


Cian, tigre en manque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cian
Dessinateur officiel d'Imagin'Aix de talent
Dessinateur officiel d'Imagin'Aix de talent
avatar

Nombre de messages : 697
Age : 55
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 07/04/2006

MessageSujet: Re: Commentaires et questions sur A comme Alone de Thomas Geha   10/7/2006, 00:45

J'ai commencé, je ne peux que rejoindre Kev sur son avis.

Difficile à lâcher, une fois commencé... j'y retourne.

Cian, tigre post-apocalyptique
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cian
Dessinateur officiel d'Imagin'Aix de talent
Dessinateur officiel d'Imagin'Aix de talent
avatar

Nombre de messages : 697
Age : 55
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 07/04/2006

MessageSujet: Re: Commentaires et questions sur A comme Alone de Thomas Geha   11/7/2006, 01:01

Fini, cette nuit. Seul moyen d'échapper au cauchemar de la finale, lire, lire...

ATTENTION SPOILERS

A comme Alone, donc,

petit livre, trop court, trop... se dévore vite comme une gâterie sucrée.

Alors, Mad Max, Waterworld ? Oui et non. Un univers post-apocalyptique et un héros solitaire (alone, n'est-ce pas) plutôt humain, malgré son côté implacable. Est-ce un roman à part entière ou une courte série de chroniques ? On peut se le demander, puisque le récit est nettement découpé en plusieurs parties bien distinctes.
Le choix de la narration à la première personne permet de jouer joliment avec l'humour et de glisser des infos ou des flash-backs (bien intégrés au récit). Un ton personnel donc, très agréable.

Quelques questions me viennent à l'esprit:

Pourquoi avoir choisi un récit si court et l'avoir segmenté en parties distinctes ?

Le récit dans l'ensemble est assez classique dans la description du monde "après la cata", pourquoi y avoir inséré des éléments fantastiques (les animaux voitures, les mutants) ? Est-ce pour donner plus d'originalité au récit ?

Dans le roman, la vision générale du monde et des hommes est assez noire. Voyez-vous la race humaine comme étant condamnée à reproduire indéfiniment ses erreurs ?

N'avez-vous pas envie de dévelloper davantage la description de ce monde à venir, juste ébauchée ici ?

Avez-vous eu des références littéraires ou cinématographiques précises en imaginant le roman ?

Etes-vous satisfait de la couverture ?
(assez rebutante, à mon avis, vu qu'elle m'incite plus à ignorer le livre qu'à le saisir et à lire la quatrième)

Envisagez-vous d'autres récits dans ce même univers, quitte à changer de personnage principal ?
(en tout cas, moi, je suis preneur)

Cian, tigre survivor
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thomas Geha



Nombre de messages : 33
Age : 41
Localisation : Rennes
Date d'inscription : 07/06/2006

MessageSujet: Re: Commentaires et questions sur A comme Alone de Thomas Geha   11/7/2006, 17:30

Bonjour Cian, et les autres ; je ne sais pas si je dois répondre maintenant où si je dois attendre un tir groupé d'intervenants??? Bon, je me me lance, alors. Attention, je vais aussi faire du SPOILER !

Cian a écrit:
Quelques questions me viennent à l'esprit:

Pourquoi avoir choisi un récit si court et l'avoir segmenté en parties distinctes ?

La réponse sera très claire : au départ, j'avais une nouvelle, Alone, que j'avais écrit pour un collectif sur le net (Pour Une Autre Terre). Cette nouvelle, c'est la première partie du livre, dans laquelle Pépé est confronté à Rouquie, le fanar. Ensuite, j'ai effectivement segmenté le récit en deux autres parties bien distinctes, mais beaucoup plus reliées entre elles qu'avec la première; la seconde partie est un passage obligé et logique vers la troisième partie, logique qu'on ne retrouve pas forcément avec la première partie. Une amie m'a dit que mon roman ressemblait à un épisode de... L'Agence Tous Risques. Les épisodes débutaient toujours par une sorte de "fin d'histoire" sans rapport avec l'intrigue qui allait suivre dans l'épisode. C'est un peu ça.
Après, pourquoi si court ? Je ne voulais pas user le lecteur, je crois, parce que le rythme est soutenu, sans temps-morts, et j'ai conscience que de ne pas vraiment faire de pause dans un récit peut être lassant ! Malgré tout, je crois que j'ai quand même fait TROP court ! (250 000 signes)



Cian a écrit:
Le récit dans l'ensemble est assez classique dans la description du monde "après la cata", pourquoi y avoir inséré des éléments fantastiques (les animaux voitures, les mutants) ? Est-ce pour donner plus d'originalité au récit ?

Hum, non, je crois que j'avais fumé, c'est tout affraid
Blague à part, je ne crois pas qu'il s'agisse d'éléments fantastiques à proprement parler. Le thème du mutant est un thème classique de la SF. Après, c'est vrai, les puristes pourront toujours tiquer sur la crédibilité, mais bon ;-)

Cian a écrit:
Dans le roman, la vision générale du monde et des hommes est assez noire. Voyez-vous la race humaine comme étant condamnée à reproduire indéfiniment ses erreurs ?

Oui. C'est dans nos gènes ; il faut toujours qu'on se batte entre nous. Avec des armes, avec des mots. Ce sera toujours pareil.
Mais je ne suis ni désabusé, ni malheureux, ni nihiliste : j'aime le monde dans lequel je vis, et j'aime les gens que je fréquente. Et je crois toujours que l'évolution de notre espèce peut nous apporter quelque chose de mieux :-) Dans mon livre, tout n'est pas rose, certes, mais il y a de l'amitié entre les personnages, de la compassion, et la quête éternelle de chaque homme : la recherche d'un idéal d'amour, et - ça peut paraître étonnant étant donné le type de personnages qui errent dans mon livre - le rejet de la solitude.

Cian a écrit:
N'avez-vous pas envie de dévelloper davantage la description de ce monde à venir, juste ébauchée ici ?

Je suis en train d'écrire le tome 2, qui paraîtra, si tout va bien, en 2007. Il sera un peu plus volumineux d'ailleurs !

Cian a écrit:
Avez-vous eu des références littéraires ou cinématographiques précises en imaginant le roman ?

Oui, il y en a plein ; il y a même quelques références à de vieilles publicités ! Point de vue cinéma, mes références sont à trouver dans les noms des personnages de la troisième partie. Contrairement à ce qui a été dit, où alors c'est inconscient, je n'ai pas vraiment pris comme exemple des films comme Mad Max ou Waterworld ; j'aime le personnage de Max, j'adore la caméra de Miller, mais je crois que la plupart de mes références viennent de mes lectures : de Gilles Thomas en particulier, étant donné que mon livre est un hommage à une de ses séries (entamée par l'Autouroute Sauvage, et suivie par La Mort en billes et L'ïle Brûlée). Je ne sais pas pourquoi, comme quoi tout le monde doit avoir en lui sa part d'irrationnel, mais ce tryptique, je le relis deux à trois fois par an. Je m'y sens bien. Pépé, mon personnage principal, est un avatar du Gérald de l'Autoroute Sauvage...
Enfin, j'ai lu énormément de post-apo, et c'est là que sont les clefs de mon A comme Alone : chez Simak, Miller (Walter), Cowper, Messac, Wul, Brin (Le facteur, bien sûr), etc.

Cian a écrit:
Etes-vous satisfait de la couverture ?
(assez rebutante, à mon avis, vu qu'elle m'incite plus à ignorer le livre qu'à le saisir et à lire la quatrième)

Très satisfait. Je n'ai d'ailleurs eu, avant toi, que de très bons échos sur cette couverture qui, à mon avis, colle parfaitement à l'univers de mon bouquin. Et je crois que si j'ai vendu plus de A comme Alone que je ne pensais, c'est en grande partie grâce à la couverture.

Cian a écrit:
Envisagez-vous d'autres récits dans ce même univers, quitte à changer de personnage principal ?
(en tout cas, moi, je suis preneur)

La réponse est plus haut :-) mais je pense que le tome 2 sera aussi le dernier.

Merci pour tes questions,
amitiés,
TG[/i]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kanux.canalblog.com
Cian
Dessinateur officiel d'Imagin'Aix de talent
Dessinateur officiel d'Imagin'Aix de talent
avatar

Nombre de messages : 697
Age : 55
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 07/04/2006

MessageSujet: Re: Commentaires et questions sur A comme Alone de Thomas Geha   11/7/2006, 18:50

Merci pour les réponses Very Happy

Je reste septique sur la couverture, pas à cause de l'illustration, mais des bandes noires et bleues, sur fond blanc, qui sont trop voyantes et mangent le dessin, mais bon, si je suis le seul déçu, ça n'a pas d'importance. clown

Pour les réponses, Aphra va peut-être me tuer, à son retour, mais tant pis lol!

En ce qui me concerne, un récit au rythme soutenu, sans pauses, me convient parfaitement.
J'attends donc le tome 2 avec impatience.

Autres questions en vrac:

Vers quel autre genre allez-vous vous tourner après ce cycle post-apocalyptique ?

Le happy end est-il indispensable pour atténuer la noirceur du monde décrit ? Ou est-ce une constante chez vous (comme d'autres préfèrent les histoires qui finissent mal) ?

Pourquoi si peu de présence de la faune (probablement mutante, elle aussi) voire de la flore ? On croise à peine quelques rats et une inquiétante toile d'araignée. Est-ce un choix délibéré afin que le lecteur imagine seul ce qui est juste suggéré ou un désintérêt pour les "bestioles", dans la mesure ou vous preféreriez vous centrer sur les personnages humains?

La religion est-elle pour vous une entreprise de lavage de cerveau, ou du moins un simple moyen pour des dictateurs d'imposer plus facilement leur volonté à leurs concitoyens ?

Voilà, l'enquiquineur se tait lol!

A bientôt

Cian, tigre curieux
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thomas Geha



Nombre de messages : 33
Age : 41
Localisation : Rennes
Date d'inscription : 07/06/2006

MessageSujet: Re: Commentaires et questions sur A comme Alone de Thomas Geha   11/7/2006, 19:29

Cian a écrit:
Merci pour les réponses Very Happy

Je reste septique sur la couverture, pas à cause de l'illustration, mais des bandes noires et bleues, sur fond blanc, qui sont trop voyantes et mangent le dessin, mais bon, si je suis le seul déçu, ça n'a pas d'importance. clown

De rien pour les réponses, je suis là pour ça, non? ;-)
Pour la maquette, c'est sûr, ce n'est pas forcément très attrayant, mais c'est un choix surané, délibéré et assumé par l'éditeur. Ca ne me gêne pas. Etant lecteur depuis le début de mon adolescence de la collection Anticipation... enfin ça ne me choque pas, quoi.

Cian a écrit:
Pour les réponses, Aphra va peut-être me tuer, à son retour, mais tant pis lol!

Nous mourrons donc ensemble !



Cian a écrit:
Autres questions en vrac:

Vers quel autre genre allez-vous vous tourner après ce cycle post-apocalyptique ?

J'ai presque achevé un roman de fantasy, qui fonctionne un peu sur le même rythme que A comme Alone, et toujours à la première personne du singulier. Mais, fantasy ou SF, ça reste du roman d'aventures pur et dur avant tout.
J'ai également en cours une novella, entre SF et fantasy urbaine qui me prend beaucoup d'énergie et à laquelle je tiens beaucoup (je suis dessus depuis six mois, et je n'ai même pas encore trente mille signes).
Et puis, parallèlement, je réalise deux albums : un conte jeunesse avec le dessinateur Arnaud Boutle (Pinocchio, ed. Paquet) qui va s'appeler Caroline la première girafe, et une BD fantastico/SF tirée d'une de mes nouvelles avec le dessinateur Eric Scala. Ca devrait s'appeler Sumus Vicinae. Bref, plein de projets, dans des styles assez différents.

Cian a écrit:
Le happy end est-il indispensable pour atténuer la noirceur du monde décrit ? Ou est-ce une constante chez vous (comme d'autres préfèrent les histoires qui finissent mal) ?

Non, le happy-end n'est pas forcément nécessaire. Et mes histoires ne finissent pas toujours très bien (cf, ma nouvelle Là-Bas, publiée dans le numéro 69 de la revue Lunatique). Je fonctionne beaucoup sur l'humeur du moment, sur ce qui se passe en moi, mes sensations/sentiments du moment. Et comme j'écris beaucoup en musique, celle-ci influence aussi mon style de façon conséquente.


Cian a écrit:
Pourquoi si peu de présence de la faune (probablement mutante, elle aussi) voire de la flore ? On croise à peine quelques rats et une inquiétante toile d'araignée. Est-ce un choix délibéré afin que le lecteur imagine seul ce qui est juste suggéré ou un désintérêt pour les "bestioles", dans la mesure ou vous preféreriez vous centrer sur les personnages humains?

Je préfère de loin l'introspection à la description, faire ressentir des choses via quelques dialogues, plutôt que de décrire ces ressentis (et c'est peut-être pour ça que je rame avec ma novella, j'y prends le contrepieds de ma façon habituelle de fonctionner). Alors, c'est vrai, je fais plus attention à mes personnages qu'à ce qui les entoure ; le monde vit à travers eux, leurs paroles, leurs actions...

Cian a écrit:
La religion est-elle pour vous une entreprise de lavage de cerveau, ou du moins un simple moyen pour des dictateurs d'imposer plus facilement leur volonté à leurs concitoyens ?

En voilà une belle question... je dirai juste que la religion et moi, on s'ignore mutuellement, et tant qu'on ne vient pas me casser les pieds avec ça, je respecte ceux qui pratiquent un culte. Le seul problème, c'est le fanatisme, et le fanatisme ammène les gens à essayer d'imposer des points de vue. Alors là, oui, c'est dangereux. Et ça me gêne.

amitiés,
TG
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kanux.canalblog.com
Cian
Dessinateur officiel d'Imagin'Aix de talent
Dessinateur officiel d'Imagin'Aix de talent
avatar

Nombre de messages : 697
Age : 55
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 07/04/2006

MessageSujet: Re: Commentaires et questions sur A comme Alone de Thomas Geha   11/7/2006, 21:46

Thomas Geha, l'homme qui répond plus vite que son ombre Shocked

En tout cas, re-merci. Là, c'est sûr, Aphra va nous tuer (je suis heureux de ne pas mourir seul Razz )
C'est vrai que la couverture fait "vieille collection". Ca a un charme suranné, mais je ne suis pas très nostalgique sur ce coup-là.
Maintenant, il y a une telle profusion de "belles couvertures" qui se ressemblent toutes que proposer autre chose peut être profitable. clown

Pas de question ce soir, je fais relâche drunken

A+ cher auteur !

Cian, tigre qui aime découvrir de bons auteurs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
goufrach
Amateur de séries télé
Amateur de séries télé
avatar

Nombre de messages : 88
Date d'inscription : 19/04/2006

MessageSujet: Re: Commentaires et questions sur A comme Alone de Thomas Geha   12/7/2006, 13:14

Oui c'est sur va y avoir du sang, je ne saurais trop conseiller à notre tres cher auteur de ne pas repondre à mes questions histoire que je ne sois pas raflé avec le tigre Twisted Evil .

Je vais me lancer:
Celle ci est d'une banalité à pleurer mais immanquable.
Etes vous un vrai alone aujourd'hui ?

Si oui pourquoi ? les rasses d'aujourd'hui sont ils si meprisables à vos yeux ? Certains de nos contemporains vous ont ils inspirés les rasses de demain ?

Maintenant que je sais le point de depart de ce roman j'ai envie de pousser un peu ...
Y a til eu un evenement declancheur particulier pour suivre le fil post apocalyptique ? (genre bhopal tchernobyl autres ?)

Question dérivée:
Etes vous proche d'un courant de pensée écologiste ? pessimiste ? les deux ? Sad

Ce tigre etant trop prolifique et moi pas assez rapides j'ai deux questions de moins....
on continue

Est ce un choix délibéré de laisser dans le vague la catastrophe creant cet univers apocalyptique ? Si oui pour quelle(s) raison(s) ?

Y a til des éléments directement tirés de votre vie personnelle ?
Rennes par exemple ? ou Grise ?

Pour finir je vais quand meme laisser mes impressions.
On ne vas pas redire que c'est si agreable qu'on ne peut s'empecher de crier "trop court". Effectivemment la "vue subjective" eclaire tres bien ce roman qui n'en est que plus savoureux, un style souvent mal maitrisé d'habitude mais qui ici est une vraie reussite !
Un joli coup de loupe sur un univers qu'on imagine aisement s'appuyer sur des bases solides qu'on aimerait approfondir.

_________________
Je vous souhaite le bonsoir,
nous vivons une époque moderne...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thomas Geha



Nombre de messages : 33
Age : 41
Localisation : Rennes
Date d'inscription : 07/06/2006

MessageSujet: Re: Commentaires et questions sur A comme Alone de Thomas Geha   12/7/2006, 18:01

Bonjour Goufrach, et merci pour tes questions.

goufrach a écrit:
Oui c'est sur va y avoir du sang, je ne saurais trop conseiller à notre tres cher auteur de ne pas repondre à mes questions histoire que je ne sois pas raflé avec le tigre Twisted Evil .

Désolé, je crois que nous allons devoir faire pénitence à trois. D'autres candidats ? ambulance

goufrach a écrit:
Je vais me lancer:
Celle ci est d'une banalité à pleurer mais immanquable.
Etes vous un vrai alone aujourd'hui ?

Je ne suis pas certain de bien saisir ta question... Si tu veux dire par là que je suis un grand voyageur, solitaire, qui se promène sur les routes de France avec des couteaux et une épée, je te réponds : non !

goufrach a écrit:
Si oui pourquoi ? les rasses d'aujourd'hui sont ils si meprisables à vos yeux ? Certains de nos contemporains vous ont ils inspirés les rasses de demain ?

Personne n'est méprisable à mes yeux, sauf ceux qui me font délibérément du mal. A comme Alone est une fiction, et le système "social" du roman l'est également, bien sûr. D'ailleurs, si tu l'as bien noté, même les Alones peuvent finir Rasses, et quelque part, c'est ce qui arrive à mes personnages. Il suffit d'être deux ou trois, et vous n'êtes plus réellement des Alones. Le seul problème, à mon avis, c'est ce que fait parfois UNE SEULE personne d'une communauté par simple désir de pouvoir. Les micro-sociétés possibles sont donc innombrables, y compris des micro-sociétés de Rasses gentils-gentils. Dans les faits, il est fort probable que les gentils-gentils seraient moins nombreux que les méchants-méchants.

goufrach a écrit:
Maintenant que je sais le point de depart de ce roman j'ai envie de pousser un peu ...
Y a til eu un evenement declancheur particulier pour suivre le fil post apocalyptique ? (genre bhopal tchernobyl autres ?)

J'insinue dans le roman, deux ou trois fois, que la catastrophe a pu se déclancher suite au mauvais fonctionnement de nano-robots nettoyeurs... qui se sont mis en tête de tout nettoyer. Après, il suffit d'imaginer les réactions en chaîne... avec tout ce qui peut péter qui pète.



goufrach a écrit:
Question dérivée:
Etes vous proche d'un courant de pensée écologiste ? pessimiste ? les deux ? Sad

Je ne suis proche d'aucun courant de pensée en particulier. Mais l'écologie est un domaine qui m'intéresse, oui. J'ai d'ailleurs publié une nouvelle dans une revue d'écologie (L'oeuvre Martienne, in Ecologie et Progrès n°1, ed Naturellement). Je suis un peu pessimiste, bien entendu, sur le devenir de notre planète, mais optimiste aussi, parce que je crois que des solutions existent pour tous les problèmes ! Je crois surtout que l'on ne respecte pas les générations d'hommes et de femmes à venir, en leur léguant une terre polluée.



goufrach a écrit:
Est ce un choix délibéré de laisser dans le vague la catastrophe creant cet univers apocalyptique ? Si oui pour quelle(s) raison(s) ?

Bien sûr que c'est délibéré. Une fois encore, j'ai préféré suggérer les choses par petites touches plutôt que de faire des tonnes de paragraphes inutilement descriptifs du genre : "En 2010, les nanodrones inventés par le professeur Muchluc, au quadruple doctorat (tous scientifiques), destinés au nettoyage simple et efficace, ce qui arrangeait bien la ménagère de moins de cinquante ans, eurent un dysfonctionnement aux niveau de leurs nanocircuits, et devinrent totalement incontrôlables : au départ, ils scalpèrent les arbres, puis l'écorce, puis les troncs, puis les racines ; ils s'attaquèrent ensuite aux arsenaux dans lesquels vieillissaient de non moins vieilles bombes toutes sales qui firent "boum" ; puis, considérant tout organisme vivant dans leur secteur d'activité comme une saleté, ils dépouillèrent la population des villes de leur chair, ne laissant que des squelettes plus blancs que blancs ( même omo-micro n'était pas parvenu à ce résultat...)," etc. J'aurais pu en faire des pages, c'est sûr, mais je ne voulais pas briser l'harmonie "rythmique" de mon récit par de longues digressions à mon avis peu utiles



goufrach a écrit:
Y a til des éléments directement tirés de votre vie personnelle ?
Rennes par exemple ? ou Grise ?

Oui, les deux éléments que tu cites sont inspirés par mon entourage. Il y en a plein d'autres, notamment tous les noms des personnages principaux font référence à quelqu'un que je connais.

goufrach a écrit:
Pour finir je vais quand meme laisser mes impressions.
On ne vas pas redire que c'est si agreable qu'on ne peut s'empecher de crier "trop court". Effectivemment la "vue subjective" eclaire tres bien ce roman qui n'en est que plus savoureux, un style souvent mal maitrisé d'habitude mais qui ici est une vraie reussite !
Un joli coup de loupe sur un univers qu'on imagine aisement s'appuyer sur des bases solides qu'on aimerait approfondir.

Merci pour tout ce paragraphe ;-)

Amitiés,
TG[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kanux.canalblog.com
goufrach
Amateur de séries télé
Amateur de séries télé
avatar

Nombre de messages : 88
Date d'inscription : 19/04/2006

MessageSujet: Re: Commentaires et questions sur A comme Alone de Thomas Geha   12/7/2006, 19:15

Thomas Geha a écrit:

goufrach a écrit:
Je vais me lancer:
Celle ci est d'une banalité à pleurer mais immanquable.
Etes vous un vrai alone aujourd'hui ?

Je ne suis pas certain de bien saisir ta question... Si tu veux dire par là que je suis un grand voyageur, solitaire, qui se promène sur les routes de France avec des couteaux et une épée, je te réponds : non !

goufrach a écrit:
Maintenant que je sais le point de depart de ce roman j'ai envie de pousser un peu ...
Y a til eu un evenement declancheur particulier pour suivre le fil post apocalyptique ? (genre bhopal tchernobyl autres ?)

J'insinue dans le roman, deux ou trois fois, que la catastrophe a pu se déclancher suite au mauvais fonctionnement de nano-robots nettoyeurs... qui se sont mis en tête de tout nettoyer. Après, il suffit d'imaginer les réactions en chaîne... avec tout ce qui peut péter qui pète.
Bon quelquepart les reponses instantanées me permetent de pousser un peu l'avantage...

Alors pour ma premiere question (pas tres claire éffectivemment):
Precision , Je me demandais en fait si vous etiez plutot un loup solitaire ?

Et pour ma deuxieme (decidement je me rends compte que je peux etre abscont parfois)
Ma question etait plutot "Est qu'un événement réel à inspiré cet univers ?"
Un evenement qui vous aurait plus marqué (ou choqué) qu'un autre qui aurait pu etre le point de départ ou qui vous aurait poussé à imaginer un univers catastrophe.
Voila sur ce je prepare les contres mesures car la riposte d'ahprael risque d'etre memorable...

_________________
Je vous souhaite le bonsoir,
nous vivons une époque moderne...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cian
Dessinateur officiel d'Imagin'Aix de talent
Dessinateur officiel d'Imagin'Aix de talent
avatar

Nombre de messages : 697
Age : 55
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 07/04/2006

MessageSujet: Re: Commentaires et questions sur A comme Alone de Thomas Geha   12/7/2006, 19:29

Je t'aimais bien Goufrach, heureux de t'avoir connu...


Comment ça, je suis concerné, moi aussi ? Argh! C'est vrai...


Une question hors-sujet, mais le roman est-il distribué partout ? Je ne l'ai pas trouvé ce matin, dans la plus grosse librairie bordelaise (cela dit, je n'ai pas eu le temps de farfouiller partout).

Cian, juste en passant
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aphraël
Gentille Chef
Gentille Chef
avatar

Nombre de messages : 2082
Age : 32
Date d'inscription : 03/04/2006

MessageSujet: Re: Commentaires et questions sur A comme Alone de Thomas Geha   20/7/2006, 18:46

Petit mot pour vous indiquer simplement, que puisque l'interview et l'échange est déjà tellement développé, on continue sur ce principe.

J'avoue avoir été surprise de voir les réponses de l'auteur si tôt, mais ça permet d'approfondir les questions.

Je m'arracherai juste les cheveux en mettant en page cet interview Sad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.troispetitspoints.net/
Cian
Dessinateur officiel d'Imagin'Aix de talent
Dessinateur officiel d'Imagin'Aix de talent
avatar

Nombre de messages : 697
Age : 55
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 07/04/2006

MessageSujet: Re: Commentaires et questions sur A comme Alone de Thomas Geha   21/7/2006, 00:19

Je savais que tu râlerais... Rolling Eyes

Cian, tigre qui fait juste son job chat
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Umien
Fan de Tolkien
Fan de Tolkien
avatar

Nombre de messages : 202
Age : 34
Localisation : Aix-en-Provence
Date d'inscription : 04/04/2006

MessageSujet: Re: Commentaires et questions sur A comme Alone de Thomas Geha   22/7/2006, 12:33

Bonjour.
Tout d'abbord, je tenais à vous dire que j'ai beaucoup aimé votre livre, j'attend d'ailleurs le second tome avec impatience.
La majorité des questions dont je souhaitais obtenir une réponse ont été posées par mes amis, je suis donc pleinement satisfait, cependant , concernant les mondes ayant une certaine similitude avec le votre, je pensais (outre à Mad Max ou Waterworld) au tome 1 du Fléau de Stephen King (, une catastrophe sanitaire mondiale ayant anéanti les sociétés existantes,des personnages solitaires ou en groupe se promenant dans une Amérique en proie à l'anarchie et où chaque rencontre peut être la dernière).
A part cela, je n'aurai qu'une question:
Les êtres humains de votre récit font partie d'un monde ayant vu le jour sur les ruines d'une société s'étant involontairement autodétruite.
Il me semble que les hommes sont reliés au monde d'avant d'un point de vue matériel: ils suivent les anciennes routes, les habitations sont des lieux très convoités pour les ressources qu'elles sont susceptibles de contenir, on y voit une utilisation des armes à feu...); cependant, d'un point de vue moral ou philosophique, ce lien n'existe pas, les hommes m'ont l'air s'être totalement déconnectés de la société d'avant, à ce niveau-là.
Les valeurs semblent s'être perdues (les hommes ne sont plus que des prédateurs, l'éducations y ait inexistante...), les intellectuels et les penseurs n'y ont apparement plus leur place, peut-être n'existent-ils même plus... c'est comme si la grande catastrophe avait détruit l'héritage de ces derniers pour ne laisser la place qu'à des hommes incapables de rebâtir quelque microcosme de société où la réflexion aurait son importance et où certaines valeurs pourraient subsister.
Pensez-vous que l'instinct de survie et le besoin de sécurité de l'homme se révèlent supérieurs à son envie de liberté, aux idées de tolérence, de dignité et de vérité?
Les alones semblent être les humains les plus civilisés du livre, leur situation (parcourir les routes en étant seuls) vous apparait-elle comme la seule alternative pour conserver son humanité ou serait-il possible de les voir se réunir en une communauté de rasses où l'avis de chacun aurait de l'importance et où la connaissance et une volonté de subvenir à ses besoins seraient préférés à la prédation et à la manipulation des plus faibles (les vagabonds devenir des batisseurs)?

J'espère ne pas avoir été trop confus dans mon raisonnement et, encore une fois, bravo pour votre livre qui me semble receler bien plus que la simple pérégrination d'un alone.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kev
Peintre sur didjeridoo
Peintre sur didjeridoo
avatar

Nombre de messages : 352
Age : 38
Localisation : Ici ou là
Date d'inscription : 03/04/2006

MessageSujet: Re: Commentaires et questions sur A comme Alone de Thomas Geha   30/7/2006, 10:00

Il va y avoir un 2eme tome Very Happy
Je suis long a la détente ... Rolling Eyes Razz

Histoire de ne pas etre en reste 2, 3 petites questions :

Pourquoi avoir choisi d'etre edité sous un pseudonyme ?

Comment etes vous venu a vous faire editer par riviere blanche ?

Combien de temps avez vous mis pour nous creer cette jolie perle ?

Y a t il une librairie a la fin du chemin si l'on suit les indications données dans votre roman ? (Kev amateur de jeu de piste)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://imagin-aix.frbb.net
Thomas Geha



Nombre de messages : 33
Age : 41
Localisation : Rennes
Date d'inscription : 07/06/2006

MessageSujet: Re: Commentaires et questions sur A comme Alone de Thomas Geha   30/7/2006, 12:37

De passage vite fait sur le net :-)
Merci pour vos nouvelles questions, j'y réponds en début de semaine prochaine !

T.G
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kanux.canalblog.com
Thomas Geha



Nombre de messages : 33
Age : 41
Localisation : Rennes
Date d'inscription : 07/06/2006

MessageSujet: Re: Commentaires et questions sur A comme Alone de Thomas Geha   31/7/2006, 17:38

Je réponds aux nouvelles questions mercredi mardi !

Et, si vous êtes intéressés, je vous mettrai le premier chapitre du tome 2 à disposition, pour vous remercier.


Dernière édition par le 1/8/2006, 18:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kanux.canalblog.com
Aphraël
Gentille Chef
Gentille Chef
avatar

Nombre de messages : 2082
Age : 32
Date d'inscription : 03/04/2006

MessageSujet: Re: Commentaires et questions sur A comme Alone de Thomas Geha   31/7/2006, 17:58

Thomas Geha a écrit:
Et, si vous êtes intéressés, je vous mettrai le premier chapitre du tome 2 à disposition, pour vous remercier.
Comme c'est gentil I love you

Crées un nouveau sujet pour l'occasion, on le vérouillera et le mettra en vedette Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.troispetitspoints.net/
Aphraël
Gentille Chef
Gentille Chef
avatar

Nombre de messages : 2082
Age : 32
Date d'inscription : 03/04/2006

MessageSujet: Re: Commentaires et questions sur A comme Alone de Thomas Geha   1/8/2006, 17:03

Ceux qui veulent commenter le premier chapitre mis en ligne par Thomas Geha le font ici.

Moi je dis merci Thomas ! I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.troispetitspoints.net/
Thomas Geha



Nombre de messages : 33
Age : 41
Localisation : Rennes
Date d'inscription : 07/06/2006

MessageSujet: Re: Commentaires et questions sur A comme Alone de Thomas Geha   1/8/2006, 17:28

Cian a écrit:


Une question hors-sujet, mais le roman est-il distribué partout ?

Effectivement, il doit être assez difficile à trouver. Etant donné que Rivière Blanche ne travaille avec aucun réseau de distribution, il n'est donc pas travaillé au niveau libraires-représentants. Le moyen le plus sûr de l'avoir, est de le commander directement sur le site de l'éditeur. Il y a un système de paiement en ligne ; ou, pour les récalcitrants du paiement en ligne, il y a possibilité d'envoyer un chèque directement à l'éditeur.
Néanmoins, il est possible de le trouver en librairie, surtout celles qui sont spécialisées en SF. Il y a même possibilité de le commander dans n'importe quelle librairie qui dipose du système Electre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kanux.canalblog.com
Thomas Geha



Nombre de messages : 33
Age : 41
Localisation : Rennes
Date d'inscription : 07/06/2006

MessageSujet: Re: Commentaires et questions sur A comme Alone de Thomas Geha   1/8/2006, 17:37

goufrach a écrit:


Alors pour ma premiere question (pas tres claire éffectivemment):
Precision , Je me demandais en fait si vous etiez plutot un loup solitaire ?

Ca demande réflexion, ça ;-)
Je dirais que, comme tout le monde, ça dépend. Parfois j'aime être seul. Mais j'aime trop bouger, et j'aime trop la compagnie de mes amis pour être un loup solitaire. En fait, c'est plutôt la solitude en elle-même qui me fascine, et c'est peut-être le thème que j'exploite le plus à travers mes récits. Oui, c'est sans aucun doute mon thème clef.

goufrach a écrit:

Et pour ma deuxieme (decidement je me rends compte que je peux etre abscont parfois)
Ma question etait plutot "Est qu'un événement réel à inspiré cet univers ?"

Si lire un livre est un événement réel, alors oui. La lecture de "Horlemonde" de Gilles Thomas, trouvé dans un relais H. 2h de trajet, lecture pliée avant d'arriver, et une belle révélation. Je suis tombé amoureux de cet auteur. Ensuite j'ai lu l'Autoroute Sauvage et tout s'est enchaîné.

goufrach a écrit:
Un evenement qui vous aurait plus marqué (ou choqué) qu'un autre qui aurait pu etre le point de départ ou qui vous aurait poussé à imaginer un univers catastrophe.

Peut-être les visions d'apocalypse en Floride m'ont un peu inspirées...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kanux.canalblog.com
Thomas Geha



Nombre de messages : 33
Age : 41
Localisation : Rennes
Date d'inscription : 07/06/2006

MessageSujet: Re: Commentaires et questions sur A comme Alone de Thomas Geha   1/8/2006, 18:00

Bonjour Umien,

Umien a écrit:
Bonjour.
Tout d'abord, je tenais à vous dire que j'ai beaucoup aimé votre livre, j'attend d'ailleurs le second tome avec impatience.

Merci, merci ;-)



Umien a écrit:
La majorité des questions dont je souhaitais obtenir une réponse ont été posées par mes amis, je suis donc pleinement satisfait, cependant , concernant les mondes ayant une certaine similitude avec le votre, je pensais (outre à Mad Max ou Waterworld) au tome 1 du Fléau de Stephen King (, une catastrophe sanitaire mondiale ayant anéanti les sociétés existantes,des personnages solitaires ou en groupe se promenant dans une Amérique en proie à l'anarchie et où chaque rencontre peut être la dernière).

N'étant pas un mordu du maître King (même si j'ai adoré Carrie, Différentes Saisons ou Misery), j'avoue ne pas avoir lu Le Fléau. Mais tout ce que tu en dis me mets l'eau à la bouche, et je me le suis commandé. je te dirai ce que j'en ai pensé !

Umien a écrit:
A part cela, je n'aurai qu'une question:
Les êtres humains de votre récit font partie d'un monde ayant vu le jour sur les ruines d'une société s'étant involontairement autodétruite.
Il me semble que les hommes sont reliés au monde d'avant d'un point de vue matériel: ils suivent les anciennes routes, les habitations sont des lieux très convoités pour les ressources qu'elles sont susceptibles de contenir, on y voit une utilisation des armes à feu...); cependant, d'un point de vue moral ou philosophique, ce lien n'existe pas, les hommes m'ont l'air s'être totalement déconnectés de la société d'avant, à ce niveau-là.

D'abord, je suis ravi de toute cette réflexion. Parce qu'elle contient effectivement pas mal de points essentiels de mon roman, et des codes contenus dedans. Et notamment les codes matériels qui sont uniquement -ou presque - vus par l'oeil d'un Alone, et donc en fonction de ses besoins propres. Ensuite, plusieurs générations se sont écoulées depuis la catastrophes, les gens ont une peur bleue des villes, et de ce qui va avec. La technologie des anciens en est l'exemple type. Après tout, la catastrophe vient de là. Et paradoxalement, les survivants vampirisent cet ancien monde par la récupération de matériels divers et variés. Le lien existe toujours, mais il se situe à un niveau subtil ; enfin je crois !



Umien a écrit:
Les valeurs semblent s'être perdues (les hommes ne sont plus que des prédateurs, l'éducations y ait inexistante...), les intellectuels et les penseurs n'y ont apparement plus leur place, peut-être n'existent-ils même plus...

je crois que ceux qui possèdent à la fois force et intelligence s'en sortent mieux que les autres, dans le cas de mon univers. La preuve flagrante est Argento. Même s'il commet des erreurs, il a été capable de construire une citadelle, de trouver un moyen sûr d'asservir les gens.


Umien a écrit:
c'est comme si la grande catastrophe avait détruit l'héritage de ces derniers pour ne laisser la place qu'à des hommes incapables de rebâtir quelque microcosme de société où la réflexion aurait son importance et où certaines valeurs pourraient subsister.

Ce genre de "rasses" doit exister, mais il n'y en a pas dans le tome 1. Qui sait s'il ne s'agit pas là de la clef de voûte du second volume ? ;-) Je pense que si tu lis ma nouvelle mise à disposition sur le site de Rivière Blanche tu feras le parallèle avec ta propre réflexion.

Umien a écrit:
Pensez-vous que l'instinct de survie et le besoin de sécurité de l'homme se révèlent supérieurs à son envie de liberté, aux idées de tolérence, de dignité et de vérité?

Oui. Sans doute dans un premier temps post-destruction, où il y aurait une période de chaos anarchique. Et mes perso vivent dans ce genre de chaos.


Umien a écrit:
Les alones semblent être les humains les plus civilisés du livre, leur situation (parcourir les routes en étant seuls) vous apparait-elle comme la seule alternative pour conserver son humanité ou serait-il possible de les voir se réunir en une communauté de rasses où l'avis de chacun aurait de l'importance et où la connaissance et une volonté de subvenir à ses besoins seraient préférés à la prédation et à la manipulation des plus faibles (les vagabonds devenir des batisseurs)?

A prori, les Alones ne sont pas des bâtisseurs. Ils aiment ce côté bohème, mêlé d'insécurité et de doute sur l'avenir. Par contre, filer un coup de main, ce serait sans doute dans leur esprit, si évidemment les choses allaient dans le bon sens, et si chaque homme ne voulait pas devenir le dictateur de l'autre. Je crois que les Alones font partie d'une espèce un peu désabusée.

Umien a écrit:
J'espère ne pas avoir été trop confus dans mon raisonnement et, encore une fois, bravo pour votre livre qui me semble receler bien plus que la simple pérégrination d'un alone.

Merci à toi pour tes très intéressantes questions. Et merci pour les fleurs :-)

amitiés
TG

ps : tu avais bien plus que deux questions ;-)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kanux.canalblog.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Commentaires et questions sur A comme Alone de Thomas Geha   

Revenir en haut Aller en bas
 
Commentaires et questions sur A comme Alone de Thomas Geha
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» HS Thomas est considéré comme GUERI
» Dollard Bill TAG
» CADAVRE EXQUIS : questions et commentaires
» LE VOYAGE : questions et commentaires
» Questions/réponses sur le maquillage

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Imagin'Aix :: Les projets littéraires et les interviews :: Projets-
Sauter vers: